Le rapport de l’OMS sur les dangers de la cigarette électronique est très contesté

Posté le 19 septembre 2014

Deux experts du tabagisme ont récemment émis leurs avis, contestant le dernier rapport de l’OMS portant sur la dangerosité de la cigarette électronique.

Un rapport « exagéré »

Le dernier rapport de l’OMS – Organisation mondiale de la santé – a récemment été contesté par les deux experts du tabagisme, Ann McNeill et Jacques Le Houezec dans un article publié dans la revue Addiction. Ils ont ainsi affirmé que les propos de l’OMS pointant les risques que présente la cigarette électronique sur la santé sont exagérés et trop alarmistes. L’OMS estime en effet que l’aérosol produit par ces inhalateurs de nicotine contient des composantes autres que la vapeur d’eau annoncée lors des stratégies marketing adoptées par leurs commerçants. Face à de tels propos, ces deux experts ont tenu de rappeler que la cigarette électronique est un nouveau produit, et que par conséquent, les données concernant son impact sur la santé ne sont pas encore complètes. Mais ce qui est certain, selon eux, c’est qu’il s’agit d’un dispositif réellement moins dangereux que les cigarettes habituelles. Ils reprochent aussi à l’OMS de ne pas reconnaître que la concentration de toxines contenue dans le liquide électronique de type          e liquide camel ne représente qu’une petite fraction de ce que l’on peut trouver dans une cigarette classique.

 

Des interdictions non fondées

Ann McNeill et Jacques Le Houezec ont également précisé dans leur avis que les interdictions soulevées par l’OMS sur l’utilisation de la cigarette électronique sont peu fondées. Si l’OMS recommande d’interdire la commercialisation de la cigarette électronique aux mineurs, les deux experts estiment toutefois que son utilisation par les jeunes n’est pas un véritable problème, d’autant plus qu’il est rare que les non-fumeurs s’y convertissent facilement. Ces deux spécialistes du tabagisme contestent également la restriction d’utilisation de la cigarette électronique dans les lieux publics fermés, sous prétexte d’éviter l’inhalation passive de sa vapeur. Ils remettent également en cause les propos de l’OMS portant sur le fait que la cigarette électronique empêcherait l’arrêt du tabac. Au contraire, selon eux, ce dispositif de type e cigarette sur smokeway constitue un moyen de sevrage tabagique efficace, permettant aux fumeurs de réduire leur consommation de tabac.


Cigarette electronique -18ans - Cigao Cigarette electronique - femme enceinte - Cigao